Inglorious Basterds (2009)

Publié le par Misterfox

Fiche : 

Réalisé par Quentin Tarantino
Avec : Brad Pitt, Mélanie Laurent, Christoph Waltz, ...
Film américain, allemand

Genre :  Second degré chez les nazis
Durée : 2h33

Interdit aux moins de 12 ans

1ère vision : Cinéma
Dernière vision : Cinéma, une semaine après
Version multilingue

NOTE : 

"Lieutenant, on s'approche du grand art !" Cette phrase résume assez bien le film !

 

On aura beau dire, on aura beau faire, Quentin Tarantino n'a pas fini de nous surprendre ! Après un Kill Bill époustouflant (mais j'y reviendrais dans une autre critique), il nous gratifie d'un film largement moins bon, bien que ça soit un effet voulu : Boulevard de la mort (mais j'y reviendrais dans une autre critique).

Je m'attendais donc, ce vendredi 21 aout, en allant au cinéma et aux vues des critiques, à un Tarantino pas au mieux de sa forme. Quelle erreur, mes amis, quelle erreur ! Et pour cause : il y travaille depuis 10 ans !

 

D'abord le contexte : France (Cocorico !) de 1944, donc occupée par les nazis. A la manière de Pulp Fiction, plusieurs "groupes" de personnages. Bien évidemment, Brad Pitt, lieutenant chef, et toute sa clique de baltringues (pardon, batards), dont la seule mission est de plomber le plus de nazis possible, afin de prouver que les nazis n'ont pas le monopole de la cruauté ! On a également notre superbe Mélanie Laurent (Re-Cocorico !), juive cachée en France, et dont le cinéma interesse les cinéastes allemand pour y projeter une première allemande, et enfin, le grand, le beau (en fait non) et charismatique Christophe Waltz, chasseur et traqueur de juifs, sadique et très habile ! 

Et ceci n'est évidemment que le trio de tête !

 

Concentrons nous, pour cette première critique, sur les têtes d'affiche ! Brad Pitt (pour être débarassé des cris hystériques qui me bousillent les tympans) y est très bon, personnage un peu décalé, au milieu du sérieux qui règne autour de lui. Il est pour beaucoup dans le second degré du film, et distille tout au long du film des répliques qui pourraient bien devenir cultes.

Viens ensuite Christoph Waltz, prix d'interprétation masculine à Cannes. Et ça se comprend ! Il y est tout simplement ébouriffant, installant une tension palpable à sa seule présence. Les dialogues sont tellement prenants, il est tellement opressant... Il est taillé pour ce personnage (pour l'anecdote, Tarantino prévoyais de jeter ce film aux orties s'il ne trouvais pas "THE acteur" pour ce rôle), cruel et sans pitié (quoique), tellement... Mais je vous laisse découvrir par vous même...

 

Christoph Waltz, inoubliable en grand méchant pas bô !

 

Viennent ensuite les femmes. Ah, les femmes ! Shoshanna Dreyfus, juive cachée en France; cherche à se venger à tout prix des nazis (ce personnage inspirera celui de la mariée dans Kill Bill). Sa détermination n'a d'égal que la force que Mélanie Laurent met dans ce rôle. Diane Kruger, quand à elle, incarne une actrice allemande, agent double pour l'Angleterre.

Vienne ensuite pêle-mêle nos batards : Hugo Stiglitz, taciturne hilarant, le sergent Donnie Donowitz et son acolyte Omar Ulmer (interprété par Eli Roth et  Omar Doom, déjà vus dans Boulevard de la Mort), sans oublier nos charmants allemands (Hitler, Goebbels, et toute la clique) !

Bref, je vais pas vous faire le casting complet. Mais sachez néanmoins que tous les personnages sont soignés, et que chacun occupe sa petite place à part dans le puzzle de ce film.

 

Ce qui fait la force de ce Tarantino (comme ses autres films, d'ailleurs), ce sont les dialogues. On retiendra la première scène, anthologique, et qui est vouée, on peux le dire à devenir culte. La première fois qu'on vois ce film, la tension à chaque dialogue est tellement présente que j'ai dû attendre la fin du film pour aller faire pipi (c'est dire !). La manière dont ce "méchant braconnier" traque les juifs, usant de patience et de psychologie pour arriver à ses fins est tout bonnement sidérant ! Ajoutez à cela la scène du bar, où un officiel SS s'intègre dans un groupe d'agents doubles. Va t'il les démasquer ? Vont-ils se trahir ? Et si oui, comment vont-ils s'en sortir ? Toute la force de la scène est dans ces trois questions, dont je ne vous donnerais pas les réponses !

 

Comment fait-on pour mettre autant de second degré et autant de tension dans cette même scène ?

 

Ajoutez à cela Brad Pitt qui tente de parler Italien, Shoshanna tentant d'avaler un gateau qui semble à la fois vomitif et apétissant, une bataille finale et des scènes de scalps qui prouvent que le film à amplement mérité son interdiction aux moins de 12 ans...

 

Comme dans tous ses films, Tarantino multiplie les références, à l'histoire (on croisera Churchill), aux westerns (avec du Ennio Moricone en veux-tu, en voilà), mais également à lui-même : Comme je l'ai dit plus haut, le personnage de Shoshanna fait penser à celui de la mariée de Kill Bill, on croisera Julie Dreyfus (Sofie Fatale dans Kill Bill), de nouveau en temps que traductrice... On retrouvera également chez Brad Pitt un leitmotiv qui nous fera immédiatement penser à celui de Samuel L.Jackson dans Pulp Fiction. Samuel L.Jackson qui d'ailleurs joue dans quasiment tous les films de Tarantino (Pulp Fiction, Kill Bill (si si, vérifiez), Jackie brown) celui-ci compris (Il fait... la voix off en VO).

 

D'ailleurs, parlons en, de la VO... Ou de la VF, comme vous voulez. Car oui, ici, la VF est vraiment soignée, pour la bonne raison qu'elle est quasi-inexistante.Dans la VO, les Français parlent français, les Anglais parlent anglais, les Allemands parlent allemand et les Italiens parlent... Italien, merçi pour les deux du fond. Pour la VF, c'est pareil... Sauf pour les anglais, qui parlent français quand ça ne dérange pas l'intrigue. Pour le reste, c'est pareil ! Chritoph Waltz se double d'ailleurs lui-même dans la version français, étant lui-même polyglotte.

 

"Dôminique dé Coooooco !" Ah, pas facile, d'être un italien convaincant !

 

Au final, pour mon premier Tarantino au cinéma, je peux dire que je n'ai pas été déçu ! Ca, c'est du cinéma ! Des acteurs fabuleux, des scènes pleines de tension, de violence et d'émotions, bref : C'est du bon, mangez en ! 

C'est pour moi, le meilleur Tarantino ! 

...meilleur que Pulp Fiction ? 

...Bon, rectification : Le meilleur Tarantino depuis Pulp Fiction !

 

EDIT : Newsette pour dire que, habitant maintenant Clermont-Ferrand, j'ai pû aller voir Inglorious Basterds en VO ! 

L'occasion pour moi de réviser ma critique de la VF : 

C'est, à coup sûr, une excellente VF ! 

Voici les différences VF/VO : 

- Dans la première scène, en VO, le dialogue en anglais commence juste après que les filles sortent. En VF, ils commencent à parler anglais juste après que Hans Landa demande de fumer sa pipe. 
- Brad Pitt et les basterds ne parlent jamais autre chose que l'anglais (si, un peu d'italien ) 
- Lorsque Mélanie Laurent filme son "petit film", Marcel dit en VO "Tu nous la fait en anglais, hein ?", rapport à sa diffusion réelle en anglais. Dans la VF, cela a été transformé en "Tu nous la fait en une prise, hein ?", puisque la diffusion finale est en français. 
- Durant le dialogue avant la première, Hans et Bridget von Hammersmark parlent tous les deux allemand dans la VO. Dans la VF, ils parlent français. 
- Puis, lorsque Landa parle avec les basterds, c'est en anglais en VO, et en français en VF. 

Je reconfirme également ce que j'ai dit précédemment, avec deux où trois petites précisions : Christoph Waltz se double lui-même, ainsi que Diane Kruger, Denis Ménochet (pour la première scène), Mélanie Laurent et Jacky Ido (pour le passage cité ci-dessus). 

Voilà, tout est dit, on va peut-être passer à un autre film !

Publié dans Vieilles critiques

Commenter cet article

Walou 05/01/2010 20:24


Mmm , quel bon cru ce film . Je vais très rarement voir plusieurs fois un même film au cinéma , mais je l'ai vu trois fois , ce qui montre mon amour envers celui-ci.
J'ai tout de même trouvé que Marcel ne servait totalement à rien . Le bouche-trou de l'histoire , c'est lui x)
Par contre , OUI , Christoph Waltz est un virtuose .

Très bonne critique et ARRIVEUDERCHI ! ( avec l'accent américain , parce que la VO est super , mieux que la VF)


jérémy 04/09/2009 20:25

un blog de critique d'une personne dont l'avis m'intéresse que dire de plus je vait en faire mon site de référence en matière de critique cinématographique merci a toi ho grand misterfox (dieu des sagas mp3)

Tibékamer 03/09/2009 10:48

Très bonne critique pour un très bon film. Mais évitez le double visionnage, j'ai été déçu en le revoyant..

Par contre préférez la Version Originale pour les vraies voix de tout le petit monde... ça rend 100 fois mieux.

Enfin, tu oublies tous les hommages à Pierre Fresnay (avec l'affiche de L'assassin habite au 21 dans le cinéma [il faut que tu le vois Misterfox] ainsi qu'au fronton quand le film c'est le Corbeau.
Une autre allusion est présente avec le vin Byre si je ne me trompe.
Il y a encore plusieurs allusions avec L'opération Kino, lors du briefing avec le général, le lieutenant cite quelque chose (mais là je sais pas)...

enfin bref, film génial, acteurs géniaux, un bon moment de cinéma ! Même trop court ^^