La Vague (2009)

Publié le par Misterfox

Fiche :

Titre original : Die Welle

Réalisé par Dennis Gansel
Avec : Jürgen Vogel, Frederick Lau, Max Riemelt, ...
Film allemand

Genre :  Expérience dramatique
Durée : 1h48

1ère vision : Ordinateur, DVDRip
Dernière vision : Idem
Version originale sous-titrée

NOTE : 

"Alors, selon vous, une nouvelle dictature est impossible en Allemagne ?"

 

Pour cette troisième critique, je me suis essayé au cinéma allemand, cinéma pour lequel j'ai, je l'avoue, du mal à accrocher. Et je n'ai pas été déçu du résultat !

 

Dans un lycée (où une fac, va savoir) se déroule la semaine du projet : Pendant une semaine, les étudiants étudieront, au choix, l'anarchie où l'autocratie. Rainer, professeur un peu "hors-cadre", dirige le cours d'autocratie. Il propose donc aux élèves une petite expérience, durant cette semaine : De petites choses annondines : L'appeler par son nom, aligner les tables, marcher au pas pour favoriser la circulation du sang. Puis, on propose un "uniforme", que chacun ammène un tee-shirt blanc, on crée un logo... Et puis, petit à petit, une communauté se crée... Pour le meilleur ou pour le pire...

 

Terrorisant. C'est l'effet que produit ce film, en exibant ce projet pédagogique qui, sans le vouloir, deviens dangeureux... Surtout lorsqu'il est inspiré de faits réels. Au casting, que des inconnus, où presque : Troisième film du réalisateur allemand Dennis Gansel (et dont les deux premiers ne rentreront pas dans les annales), la majorité du casting est composée des jeunes ados, visiblement très à l'aise, ainsi que du professeur, joué à merveille par Jürgen Vogel, quasi inconnu du grand public.

Mr Wenger, donc, professeur, entraineur de l'équipe de waterpolo. Lui, il voulait traiter l'anarchie. Mais un professeur vieux jeu et ennuyeux lui piquera la place, ne lui laissant comme autre choix que l'autocratie. Par défi, il tentera de rendre le sujet de l'autocratie plus interessant encore. Le professeur est le fil rouge du film : Il évolue différemment du reste de la classe. Voulant lancer une "mode", il perdra totalement le contrôle, bien malgré lui, et ce en partie à cause de Tim, un de ses élèves. Tim, un peu otiste, aisément influençable, rejeté, est, il est vrai, un peu stéréotypé. Malgré tout, on se prend à croire en sa naïveté. Faciné par "La Vague" (c'est le nom donné au mouvement autocratique), par sa communauté (certains de ses camarades viendront le défendre), par sa force, il se prendra très sérieusement au jeu. On est bluffé par Frederick Lau, qui interprète son rôle à la perfection.

De manière générale, tous les élèves ont leur part de "responsabilité", de Marco, jeune "waterpoliste" (ça se dit, ça ?) et sa copine, Karo, exclue de la Vague, des jeunes enfants, eux aussi touchés, et des voyous, dirigés par la Vague sur le chemin du travail...

 

Tim, victime de La Vague et de lui-même...

 

Point malheureux du film : La publicité (mais surtout l'intrigue) fait que l'on sait à l'avance comment cela va se terminer. On assiste au déroulement en connaissant déjà l'issue. Et il faut l'avouer, c'est dommage (c'est comme regarder un match de foot et connaissant déjà le score final). Mais attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : La Vague est passionnant dans sa manière de montrer les mentalités des élèves évoluer (à la manière, d'ailleurs, de Battle Royale). On regrettera juste, à l'inverse de celui-ci, que la fin ne soit pas mieux cachée que cela.

 

Musicalement, c'est relativement quelconque. Quelques morceaux électros, très "d'jeunes", mais dans l'ensemble, la musique est absente. Rien à dire également sur les décors : Cela pourrait se dérouler dans n'importe quelle ville d'Allemagne. Et, en fin de compte, aucun de ces deux éléments n'importent.

 

Terrifiant, n'est-ce pas ? Et dire qu'à la base, c'était seulement un projet pédagogique...

Au final, La Vague est un film très intéressant. Il nous montre comment, partant d'un mécanisme anodin, on peux se faire manipuler, unir... et désunir... Manquant un peu de profondeur, avec des personnages quelque peu stéréotypés, mais un bel ouvrage pour le "jeune" cinéma allemand.

 

Un point négatif pour ce film : Il est difficile à critiquer ! Le mieux serait d'aller le voir ;) !

 

EDIT : J'ai enfin pû voir la VF de ce film... Elle est mauvaise. Les voix ne sont pas appropriées, l'adaptation est bancales (des phrases qui ne veulent rien dire, où qui n'ont pas du tout le même sens), interprétation déplorable... Non, préférez la VOST.

Publié dans Vieilles critiques

Commenter cet article

manonamora 20/05/2010 21:31


Je suis allée voir le film en français après avoir lu le livre. J'étais déjà choquée par le livre, mais alors en film... J'en étais sur le cul quoi ! J'ai quand même préféré le livre de Todd
Strasser.
Ca fout les chocottes quand même ce genre de film... pire que les films d'horreur...


Walou 05/01/2010 20:27


Je l'ai vu en VOSTFR chez une amie , je voulais le voir depuis longtemps .
Mon opinion , c'est que c'était bien trop court ; et pas assez profond selon moi . C'était bien , ça touchait à tous les aspects ; mais , comme tu le dis , on devine déjà la fin et ça gâche pas mal
.

Un autre film sympa-gore-spaghetti en allemand ( c'est autrichien , donc un allemand ultra hart à comprendre) : " Bienvenue à Cadavre-les-Bains" ( " Der Knochemann" en VO) , si t'as l'estomac bien
accroché. Mais ne mange pas de kebab en le regardant .


Le Castor 12/12/2009 18:03


La Vague, ça fait partie de ces films qui m'ont laissée scotchée au fond de mon siège miteux de cinéma vieillot compiégnois.
Ce cinéma ne passait que des films d'auteurs, et la classe des Euros Allemand était allée le voir un vendredi après midi, autant dire que quand ils sont revenus ça ne parlait que de ça. Alors oui
je connaissais le final avant d'avoir vu le film et de toute façon il était prévisible.
Le réalisateur crée une ville banale, ça pourrait être la mienne ou la vôtre, avec des personnages auxquels on peut associer certaines de nos connaissances, tout ça pour qu'au final on puisse se
dire " et merde, ça aurait pu être nous".
Pour ma part j'aime beaucoup le cinéma allemand, et là... et bien autant dire que la Vague fait partie de films qui m'auront marquée en 2009


likali 29/09/2009 16:17


J'ai vu ce film suite à ta critique, je l'ai trouvé pas top, et comme toi, on devine facilement comment il se finit. Pour info, je l'ai vu en vf...


Tibékamer 27/09/2009 17:12


Je rajouterai pour parfaire ta critique, (très bien faite au passage) que pour ma part (et j'insiste sur le pour ma part), J'ai trouvé que les enchainements (lorsqu'il y a ajout d'un nouveau
symbole de la dictature autocratique) sonnent souvent faux... On dirait que on le propose et on accepte tout de suite sans vraiment y réfléchir... et ça m'a un peu gâché le film..

Mais comme tous l'ont dit : Film à voir ne saurait-ce que pour les idées que le film véhicule !